Tube de Crookes

Un tube de Crookes est un des premiers tubes à décharge expérimentaux découvert par le physicien britannique William Crookes et d'autres physiciens vers 1875, dans lequel on a découvert les rayons cathodiques, c'est-à-dire les électrons.



Catégories :

Tube électronique - Composant actif - Composant électronique - Expérience de physique - Objet d'enseignement des sciences

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • Tube de Crookes historique : l'ombre de l'anode en forme de croix de Malte est observée... de la découverte des rayons X, de l'invention des lampes de TSF et du tube... Le tube de Crookes est aussi le premier accélérateur de particules. (source : misha)
  • Deux Tubes radiogènes Les tubes à rayons X sont des systèmes donnant la possibilité... Le tube de Crookes est toujours nommé tube à décharge, tube à gaz (Au niveau... (source : techno-science)
  • Le nom de Röntgen, est essentiellement associé à sa découverte de rayons, .... Chaque fois que le tube de Crookes est sous tension, l'écran s'illumine.... (source : medarus)
Photo d'un tube de Crookes. Les électrons circulent en ligne droite de la cathode, sur la gauche, mise en évidence par l'ombre portée de la croix sur la paroi fluorescente, à droite. L'anode est en bas.
Vue schématique d'un tube de Crookes.

Lorsque la cathode est chauffée, elle émet des rayons qui se propagent jusqu'à l'anode. Quand les parois intérieures du tube sont revêtues d'une matière phosphorescente, elles émettent de la lumière. Une croix métallique disposée entre la cathode et l'anode projette son ombre sur l'anode, ce qui suggère que des rayons sont la cause de la luminescence, que ces rayons se propagent en ligne droite et que de la lumière est émise quand ils frappent le revêtement phosphorescent.

Un tube de Crookes est un des premiers tubes à décharge expérimentaux découvert par le physicien britannique William Crookes et d'autres physiciens vers 1875, dans lequel on a découvert les rayons cathodiques, c'est-à-dire les électrons[1].

C'est une évolution du tube de Geissler qui est constitué d'un tube de verre sous vide partiel avec deux électrodes métalliques localisées à chaque extrémité du tube. Lorsque une haute tension est appliquée entre les électrodes, les électrons sont accélérés en ligne droite de la cathode à l'anode. Un tube de cette sorte a été utilisé par Crookes, mais également par Johann Hittorf, Julius Plücker, Eugen Goldstein, Heinrich Hertz, Philipp Lenard et énormément d'autres pour découvrir les propriétés des rayons cathodiques. Ces découvertes ont culminé en 1897 quand Joseph John Thomson caractérisa les rayons cathodiques comme des particules portant la charge négative des atomes et qui seront nommés des électrons.

C'est avec le tube de Crookes que Wilhelm Röntgen a découvert les rayons X en 1895. On nomme toujours par ce nom les tubes à rayons X à cathode froide de première génération utilisés jusqu'en 1920.

Fonctionnement

Les tubes de Crookes étaient des tubes à cathode froide, ce qui veut dire qu'ils ne comportaient pas de filament chauffant comme on en mettra plus tard dans les tubes électroniques pour générer des électrons. Dans le tube de Crookes, les électrons sont générés par l'ionisation du gaz résiduel excité par une tension continue de quelques kilovolts à 100 kV, appliquée entre les deux électrodes. Cette tension est apportée par une bobine de Ruhmkorff. Le niveau de vide du tube doit se situer entre 10-6 à 5×10-8 atmosphère.


Références

  1. William Crookes, On the illumination of lines of molecular pressure, and the trajectory of molecules, Phil. Trans. 170, p.  135-164

Voir aussi

Lien externe

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Tube_de_Crookes.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu