Mémoire vidéo

Dans un système électronique, la mémoire vidéo est un type de mémoire vive rapide dédié au stockage des éléments conçus pour être affichés.



Catégories :

Carte graphique - Composant électronique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • ... Plus la quantité de mémoire vidéo est importante, plus la carte graphique pourra gérer de textures lors de l'affichage de scènes en 3D.... (source : commentcamarche)
  • La quantité de mémoire vidéo indispensable pour stocker l'image... grande quantité de mémoire vidéo pour optimiser leur affichage.... mieux que la quantité de mémoire vidéo est importante.... (source : microelec.patricklecoq)

Dans un système électronique (ordinateur, téléphone mobile, etc. ), la mémoire vidéo est un type de mémoire vive rapide dédié au stockage des éléments conçus pour être affichés. Elle est généralement appelée VRAM (Video Random Access Memory). Elle permet de construire l'image vidéo qui sera ensuite envoyée à l'écran via le convertisseur numérique-analogique RAMDAC.

La mémoire vidéo, au contraire de la mémoire DRam, dispose de deux canaux de transfert qui permettent la lecture et l'écriture des données en un seul cycle.

Historique

Historiquement, les concepteurs d'ordinateurs ont rapidement demandé à disposer d'une mémoire dédiée pour l'affichage des caractères, et peut-être graphiques, scindée de la mémoire générale utilisée pour les calculs et le stockage des programmes. En effet, ils disposaient de circuits intégrés spécifiques conçus pour générer les signaux d'affichage. Ces circuits devaient eux-mêmes respecter une synchronisation idéale pour s'accorder avec les balayages des tubes cathodiques.

Pour ce faire, ces circuits doivent accéder à la mémoire à des instants particulièrement précis, et ne souffrent pas d'interruptions du processeur central. Ce processeur central, lui, peut avoir des tâches qui, selon lui ne permettent pas non plus de devoir attendre (accès stockage magnétique, réseau). Afin d'accéder à la mémoire d'affichage sans entrer en conflit avec le processeur central (qui effectuait les calculs), on a attribué une mémoire dédiée. Cette mémoire contenait originellement seulement les codes des caractères à afficher. Le processeur écrivait, avec l'autorisation du circuit afficheur, des nouveaux codes caractères aux emplacements dédiés. Au prochain rafraîchissement d'image, le processeur d'affichage affichait le nouveau caractère.

Puis, avec la naissance des graphiques, cette mémoire vidéo a été utilisée pour stocker des caractères, des points, et peut-être des vecteurs (description d'une droite par son point de départ, d'arrivée, et les largeurs et couleurs de traits). L'écriture des points et vecteurs se fait, suivant les architectures, par le processeur, ou le circuit en charge de l'affichage.


En 1980, une mémoire vidéo comptait 1K à 2K octets. En 2010 une mémoire vidéo de téléphone portable peut atteindre plusieurs centaines de kilo-octets et la mémoire vidéo d'une carte graphique d'ordinateur de 32 Mo à 2 Go de mémoire.

Actuellement

Dans les cartes graphiques évoluées de 2005, la mémoire vidéo stocke des images : Une image en cours d'affichage, une autre en cours d'écriture (qui pourra être affichée plus tard), des textures, des objets en 3 dimensions, ...
Le processeur d'affichage assemble et anime ces différents éléments.

De nombreux ordinateurs modernes bon marché n'ont pas de mémoire spécifique pour la vidéo, mais utilisent une partie dédiée de la RAM. On parle alors de mémoire partagée.

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/M%C3%A9moire_vid%C3%A9o.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu