Effet Miller

On appelle Effet Miller l'influence du gain d'un amplificateur de tension inverseur sur ses propres caractéristiques d'entrée.



Catégories :

Amplificateur électronique - Composant actif - Composant électronique

Page(s) en rapport avec ce sujet :

  • L'effet Miller est un phénomène qui génère une tension parasite sur la grille du transistor sous... Le module amplificateur Gemincore est en pont et fait... (source : ears-france)
  • Je souhaite me lancer dans un projet d'amplificateur ambitieux..... La capacité soumise à ll'effet Miller est seulement la capacité... (source : elektor)
  • Les amplificateurs électroniques d'extrémité sont soumis à diverses contraintes :...... D'autre part, à fort gain DC5, l'effet Miller est particulièrement... (source : hal.archives-ouvertes)

On appelle Effet Miller l'influence du gain d'un amplificateur de tension inverseur sur ses propres caractéristiques d'entrée (dans le cas d'un amplificateur non-inverseur, le même effet conduit à la génération d'impédances négatives).

Explication de l'Effet Miller

Théorie Effet Miller

Le phénomène peut s'expliquer simplement grâce au schéma suivant :

On ne considère pour l'explication que les courants circulant dans la résistance de Miller Rm. Le montage est un amplificateur inverseur de gain Av = -R2/R1. Le courant circulant dans la résistance de Miller (Rm) est :

im = (Ve - (Ve x -R2/R1) ) / Rm soit im = Ve x Av+1 /Rm.

La résistance équivalente vue de la source Ve est : Req = Ve / im = Rm / (Av+1)

La résistance Rm vue de la source Ve apparait par conséquent comme ayant une valeur Av+1 fois plus faible.

La même démonstration est applicable à une capacité (condensateur) positionnée entre l'entrée et la sortie, avec pour effet de multiplier sa valeur par Av+1.

Cet effet explique entre autres l'augmentation de la capacité d'entrée d'un étage amplificateur inverseur due à la capacité base-collecteur (dans le cas d'un transistor bipolaire en émetteur commun), grille-drain (pour un transistor à effet de champ en source commune) ou grille-anode (pour un tube à vide en cathode commune).

Conséquences de l'effet Miller

L'Effet Miller a pour première conséquence une réduction des impédances d'entrée des montages électroniques. La seconde conséquence induite est une réduction de la bande passante des amplificateurs inverseurs (très sensible en haute fréquence) et la génération de déphasages nuisibles à la stabilité du montage.

Différentes techniques permettent de compenser, de diminuer ou d'annuler l'effet Miller :


Applications

L'effet Miller trouve cependant des applications (quelquefois insoupçonnées quoique directement induites) surtout dans la réalisation de filtres actifs en donnant la possibilité la réalisation de capacités variables de plusieurs micro-farads ou d'inductances ultra-légères de plusieurs Henrys!

C'est aussi l'effet Miller qui a permis de fixer de manière fiable le produit Gain. bande des amplificateurs opérationnels depuis l'avènement du µA741 !

Recherche sur Amazon (livres) :



Ce texte est issu de l'encyclopédie Wikipedia. Vous pouvez consulter sa version originale dans cette encyclopédie à l'adresse http://fr.wikipedia.org/wiki/Effet_Miller.
Voir la liste des contributeurs.
La version présentée ici à été extraite depuis cette source le 07/04/2010.
Ce texte est disponible sous les termes de la licence de documentation libre GNU (GFDL).
La liste des définitions proposées en tête de page est une sélection parmi les résultats obtenus à l'aide de la commande "define:" de Google.
Cette page fait partie du projet Wikibis.
Accueil Recherche Aller au contenuDébut page
ContactContact ImprimerImprimer liens d'évitement et raccourcis clavierAccessibilité
Aller au menu